GRAND RAID DES PYRÉNÉES 2018 - GRP Eté du 23 au 26 août

organisation

Ange |  14 janvier 2018 |  8 commentaires |  

Rappel important : les licences FFA, FFtri sont acceptées, les licences Pass Running et UFOLEP doivent être téléchargées recto verso.

Les certificats médicaux doivent toujours avoir moins d’un an à la date de la course, ne pas se fier aux fausses rumeurs qui disent que les CM sont valables 3 ans.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires

Alain | 19 août 2018 à 18 h 49 min Répondre

Bonjour
pouvez vous me dire où se fait le ravito de la base de vie de Luz? Une personne extérieure peut -elle , a cet endroit nous assister en nous emmenant du change, de la nourriture et du réconfort? Et enfin, y a t-il possibilité de poser un petit camion aménagé pas loin pour qu’elles puissent dormir en m’attendant? Merci

    Miche | 19 août 2018 à 20 h 57 min Répondre

    Le ravitaillement est au forum de Luz à côté de la piscine et en face de la nouvelle gendarmerie. Selon le règlement l’assistance est autorisée sur les ravitaillements et à proximité immédiate. Il y a quelques parkings aux alentours du forum.

Sanchette Alain | 7 août 2018 à 16 h 54 min Répondre

Bonjour,
Ma question peut paraitre couillonne mais le retrait des dossards et le briefing se font où? A Piau ou a Vielle-Aure? De plus je dors sur Aragnouet, dons je vais prendre ma voiture pour venir aux navettes à Vielle-Aure le matin, y a t il facilement de la place pour se garer et laisser sa voiture ( pendant……..le temps que je mettrai) sans problème en stationnement dans le village.Merci de vos réponses,
Alain

    Ange | 7 août 2018 à 16 h 58 min Répondre

    Tous les retraits de dossards se font à Vielle Aure sous le chapiteau,
    oui, il est prévu des lieux pour stationner les voitures.

michel | 17 avril 2018 à 21 h 28 min Répondre

A compter du 1er juillet 2017
Rappelons que c’est la loi santé du 26 janvier 2016 qui a réformé le délai de validité des certificats médicaux. Patrick Kanner, le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports a fait adopter les mesures de simplification suivantes :

permettre à un médecin de délivrer un seul certificat médical pour plusieurs activités sportives ;
diminuer la fréquence de ce contrôle médical : le certificat de non-contre-indication reste nécessaire mais pourra être renouvelé seulement tous les 2 ou 3 ans, selon l’âge du licencié, les antécédents ou facteurs de fragilités connus du sportif, et au regard des contraintes d’intensité de la pratique et de la discipline ;
permettre à un sportif de participer à des compétitions à partir du moment où il présente une licence sportive en cours de validité, sans qu’il soit nécessaire de fournir un certificat médical supplémentaire ;
permettre l’accès aux activités sportives organisées par les fédérations scolaires à partir du moment où les jeunes sont reconnus aptes à la pratique en cours d’éducation physique et sportive, EPS.
Le décret d’août 2016 prévoit ainsi qu’à compter du 1er juillet 2017, la présentation d’un certificat médical d’absence de contre-indication est exigée tous les 3 ans. Sa durée de validité est donc allongée.

Le sportif devra néanmoins renseigner, entre chaque renouvellement triennal, un questionnaire de santé dont le contenu sera prochainement précisé. Il atteste auprès de la fédération que chacune des rubriques du questionnaire donne lieu à une réponse négative. A défaut, il est tenu de produire un nouveau certificat médical attestant de l’absence de contre-indication pour obtenir le renouvellement de la licence.

Modalités de renouvellement de la licence sportive
Jusqu’au 30 juin 2017, le renouvellement d’une licence est soumis à la présentation d’un certificat médical d’absence de contre-indication datant de moins d’un an à la pratique du sport ou, le cas échéant, de la discipline concernée.

A compter du 1er juillet 2017, la présentation d’un certificat médical d’absence de contre-indication datant de moins d’un an est exigée :

tous les 3 ans lorsqu’elle permet la participation aux compétitions organisées par la fédération sportive qui la délivre ;
selon une fréquence déterminée par les fédérations après avis de leur commission médicale, qui ne peut être inférieure à une fréquence d’une fois tous les 3 ans, lorsque la licence ne permet pas la participation aux compétitions.

Que pensez de ce texte officiel…………………….

    michel | 17 avril 2018 à 21 h 33 min Répondre

    Mais l’organisateur pourra le demandé pour ses assureurs et c’est le règlement de l’épreuve qui fait foi…

      Ange | 18 avril 2018 à 14 h 12 min Répondre

      Bonjour Michel,

      Ce commentaire est tout à fait juste en ce qui concerne les licences, il est tout à fait vrai que le certificat médical établi par un médecin pour demander une licence est valide pour 3 ans, comme tu l’expliques.

      mais

      Le coureur qui nous présente “seulement” un certificat médical d’ “autorisation ou non contre-indication à la course à pied ou à l’athlétisme en compétition” pour valider son inscription à une course (GRP, UTMB, UT4M, GRR, GRC ……..) doit toujours télécharger ou envoyer par courrier un certificat médical daté de moins d’un an à la date de la course.

      C’est pourquoi chaque organisateur (ou presque), propose son propre modèle et que l’on peut constater que les termes sont à chaque fois les mêmes.

        michel | 19 avril 2018 à 22 h 07 min Répondre

        Comme je le dis c’est au choix de l’organisateur, qui doit le préciser comme vous le faites dans son règlement, il peut très bien imposé 6 mois, comme 2 ans sans jamais dépasser 3 ans. Je ne parle que des sports “normaux”, certaines activités à risque ont un article supplémentaire dans le décret qui stipule ces différences.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *